VIV_9/VIV310
Renée Vivien
Le Vent des vaisseaux
1910
VENUE DU JOUR
         Le jour se glisse tel | qu’un mauvais animal 6+6
         À travers mes vitraux | pour surprendre mon mal ! 6+6
         Le jour se glisse, ainsi | qu’un serpent s’insinue, 6+6
         Dans mes regards… Il entre | et voit mon âme nue. 6+6
5 Il voit la vérité | de mon trop grand amour, 6+6
         Ô jour maudit parmi | tous les jours… Mauvais jour ! 6+6
         Maudit sois-tu jusqu’à | la limite lointaine 6−6
         Des temps, toi qui surpris | ma colère et ma haine ! 6+6
         Maudit, toi qui sus voir, | de tes yeux clairs, ô Jour, 6+6
10 L’affreuse immensité | de mon terrible amour ! 6+6
mètre profil métrique : 6−6
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie