VIV_9/VIV321
Renée Vivien
Le Vent des vaisseaux
1910
INTANGIBLE
         Nul n’oserait frôler | l’effilement des doigts, 6+6
         Que je tends en un geste | indifférent et triste. 6+6
         L’amour n’a point d’écho, | pour répondre à ma voix, 6+6
         Nul n’ose interroger | mes regards d’améthyste 6+6
5 Car moi, fille royale, | ainsi je l’ai voulu, 6+6
         Sachant que mon bonheur | était dans le silence 6+6
         Seuls, les beaux chants lointains | de l’autrefois m’ont plu, 6+6
         Car c’est vers l’autrefois | que mon âme s’élance 6+6
         Et nul n’ose troubler | la sombre paix d’un seuil 6+6
10 Que garde l’inconnu. | Moi, j’y règne, impassible 6+6
         J’y sers obscurément | le Dieu de mon long deuil… 6+6
         Nul n’ose m’approcher | Car je suis l’Intangible 6+6
mètre profil métrique : 6+6
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie