Guillaume Apollinaire
(1880-1918)
APO.jpg
ALCOOLS
1913

▪ Zone
▪ Le pont Mirabeau
LA CHANSON DU MAL-AIMÉ
▪ "Un soir de demi-brume à Londres"
▪ Aubade chantée à Lætare l'an passé
▪ "Beaucoup de ces dieux ont péri"
▪ Réponse des Cosaques Zaporogues au Sultan de Constantinople
▪ Les sept épées
▪ "Voie lactée ô sœur lumineuse"
▪ Les colchiques
▪ Palais
▪ Chantre
▪ Crépuscule
▪ Annie
▪ La maison des morts
▪ Clotilde
▪ Cortège
▪ Marizibill
▪ Le voyageur
▪ Marie
▪ La blanche neige
▪ Poème lu au mariage d'André Salmon
▪ L'Adieu
▪ Salomé
▪ La porte
▪ Merlin et la vieille femme
▪ Saltimbanques
▪ Le larron
▪ Le vent nocturne
▪ Lul de Faltenin
▪ La tzigane
▪ L'ermite
▪ Automne
▪ L'Émigrant de Landor Road
▪ Rosemonde
LE BRASIER
▪ "J'ai jeté dans le noble feu"
▪ "Je flambe dans le brasier à l'ardeur adorable"
RHÉNANES
▪ Nuit rhénane
▪ Mai
▪ La synagogue
▪ Les cloches
▪ La Loreley
▪ Schinderhannes
▪ Rhénane d'automne
▪ Les sapins
▪ Les femmes
▪ Signe
▪ Un soir
▪ La dame
LES FIANÇAILLES
▪ "Le printemps laisse errer les fiancés parjures"
▪ "Mes amis m'ont enfin avoué leur mépris"
▪ "Je n'ai plus même pitié de moi"
▪ "J'ai eu le courage de regarder en arrière"
▪ "Pardonnez-moi mon ignorance"
▪ "J'observe le repos du dimanche"
▪ "A la fin les mensonges ne me font plus peur"
▪ "Au tournant d'une rue je vis des matelots"
▪ "Templiers flamboyants je brûle parmi vous"
▪ Clair de lune
▪ 1909
À LA SANTÉ
▪ I. "Avant d'entrer dans ma cellule"
▪ II. "Non je ne me sens plus là"
▪ III. "Dans une fosse comme un ours"
▪ IV. "Que je m'ennuie entre ces murs tout nus"
▪ V. "Que lentement passent les heures"
▪ VI. "J'écoute les bruits de la ville"
▪ Automne malade
▪ Hôtels
▪ Cors de chasse
▪ Vendémiaire
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie