Anna de Noailles
(1876-1933)
NOA.jpg
Les Vivants et les Morts
1913

I LES PASSIONS
▪ TU VIS, JE BOIS L'AZUR…
▪ J'AI TANT RÊVÉ PAR VOUS…
▪ L'AMITIÉ
▪ TU T'ÉLOIGNES, CHER ÊTRE…
▪ J'ESPÈRE DE MOURIR…
▪ QUE M'IMPORTE AUJOURD'HUI…
▪ JE DORMAIS, JE M'ÉVEILLE…
▪ ON NE PEUT RIEN VOULOIR…
▪ UN JOUR, ON AVAIT TANT SOUFFERT…
▪ JE ME DÉFENDS DE TOI…
▪ LA DOULEUR
▪ SEIGNEUR, POURQUOI L'AMOUR…
▪ LE CHANT DU PRINTEMPS
▪ JE VOUS AVAIS DONNÉ…
▪ O MON AMI, SOUFFREZ…
▪ NOUS N'AVIONS PLUS BESOIN DE PARLER
▪ J'AI VU A TA CONFUSE…
▪ JE MARCHAIS PRÈS DE VOUS…
▪ TEL L'ARBRE DE CORAIL…
▪ T'AIMER. ET QUAND LE JOUR TIMIDE…
▪ CANTIQUE
▪ AVOIR TOUT ACCUEILLI…
▪ LA MUSIQUE DE CHOPIN
▪ TU RESSEMBLES A LA MUSIQUE…
▪ JE T'AIME ET CEPENDANT…
▪ EN ÉCOUTANT SCHUMANN
▪ QU'AI-JE À FAIRE DE VOUS…
▪ BÉNISSEZ CETTE NUIT…
▪ TOUT SEMBLE LIBÉRÉ…
▪ LES SOLDATS SUR LA ROUTE…
▪ LA TEMPÊTE
▪ LA NUE EST RADIEUSE…
▪ LA PASSION
▪ JE NE PUIS PAS COMPRENDRE…
▪ TENDRESSE
▪ LE MONDE INTÉRIEUR
▪ JE NE ME RÉJOUIS DE RIEN…
▪ DESTIN IMPRÉVISIBLE
▪ COMME LE TEMPS EST COURT…
▪ VOUS EMPLISSEZ MA VIE
▪ AINSI LES JOURS ONT FUI…
▪ SOIR SUR LA TERRASSE
▪ O MON AMI, SOIS MON TOMBEAU
▪ UN ABONDANT AMOUR…
▪ LA MUSIQUE ET LA NUIT
▪ LA CONSTANCE
II LES CLIMATS
▪ SYRACUSE
▪ LES SOIRS DU MONDE
▪ DANS L'AZUR ANTIQUE
▪ PALERME S'ENDORMAIT…
▪ LE DÉSERT DES SOIRS
▪ LE PORT DE PALERME
▪ LES SOIRS DE CATANE
▪ À PALERME, AU JARDIN TASCA…
▪ AGRIGENTE
▪ L'AUBERGE D'AGRIGENTE
▪ L'ENCHANTEMENT DE LA SICILE
▪ L'AIR BRÛLE, LA CHAUDE MAGIE…
▪ LES JOURNÉES ROMAINES
▪ MUSIQUE POUR LES JARDINS DE LOMBARDIE
▪ UN SOIR A VÉRONE
▪ UN AUTOMNE À VENISE
▪ VA PRIER DANS SAINT-MARC…
▪ LA MESSE DE L'AURORE À VENISE
▪ NUIT VÉNITIENNE
▪ CLOCHES VÉNITIENNES
▪ SIROCO À VENISE
▪ L'ÎLE DES FOLLES À VENISE
▪ MIDI SONNE AU CLOCHER DE LA TOUR SARRASINE
▪ JE N'AI VU QU'UN INSTANT…
▪ AINSI LES JOURS S'EN VONT…
▪ LE RETOUR AU LAC LEMAN
▪ OCTOBRE ET SON ODEUR…
▪ LES RIVES ROMANESQUES
▪ AU PAYS DE ROUSSEAU
▪ UN SOIR EN FLANDRE
▪ BONTÉ DE L'UNIVERS QUE JE CROYAIS ÉTEINTE…
▪ AUTOMNE
▪ CHALEUR DES NUITS D'ÉTÉ…
▪ ARLES
▪ LA NUIT FLOTTE…
▪ L'ÉVASION
▪ CEUX QUI N'ONT RESPIRÉ…
▪ LE CIEL BLEU DU MILIEU DU JOUR…
▪ LA LANGUEUR DES VOYAGES
▪ LA TERRE
▪ RIVAGES CONTEMPLES
▪ UN SOIR À LONDRES
▪ LE PRINTEMPS DU RHIN - (STRASBOURG)
▪ CE MATIN CLAIR ET VIF…
▪ LES NUITS DE BADEN
▪ HENRI HEINE
III LES ÉLÉVATIONS
▪ LA PRIÈRE
▪ O MONDE ! NOUS PASSONS…
▪ MON DIEU, JE NE SAIS RIEN…
▪ LA SOLITUDE
▪ SI VOUS PARLIEZ, SEIGNEUR…
▪ MON DIEU, JE SAIS QU'IL FAUT…
▪ COMME VOUS ACCABLEZ VOS PRÉFÉRÉS…
▪ JE SUIS FIÈRE DE TOUT…
▪ J'AI REVU LA NATURE…
▪ ON ÉTOUFFAIT D'ANGOISSE ATROCE…
▪ L'ESPACE NOCTURNE
▪ JE VIS, JE PENSE, ET L'OMBRE…
▪ JE SAIS QUE RIEN N'EST PLUS…
▪ LE DESTIN DU POÈTE
▪ ÉLÉVATION
▪ EN CES JOURS DÉCHIRANTS…
▪ À MISTRAL
▪ VERS ÉCRITS SUR LES CHAMPS DE BATAILLE D'ALSACE-LORRAINE
▪ LES MÂNES DE NAPOLÉON
▪ O DIEU MYSTÉRIEUX…
IV LES TOMBEAUX
▪ LES MORTS
▪ AINSI LES JOURS LÉGERS…
▪ L'ABÎME
▪ HÉLAS, IL PLEUT SUR TOI…
▪ PUISQUE J'AI SU PAR TOI…
▪ IL PARAIT QUE LA MORT…
▪ LES VIVANTS SE SONT TUS…
▪ LE SOUVENIR DES MORTS
▪ TON ABSENCE EST PARTOUT…
▪ LA NUIT RAPPROCHE MIEUX…
▪ PUISQU'IL FAUT QUE L'ON VIVE…
▪ JE NE VEUX PAS SAVOIR S'IL FAIT CLAIR…
▪ JE RESPIRE ET TU DORS, À PRÉSENT…
▪ MALGRÉ MES BRAS TENDUS…
▪ PUISQU'IL FAUT QUE LA MORT…
▪ JE VIVAIS. MON REGARD, COMME UN PEUPLE…
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie