Paul Verlaine
(1844-1896)
VER.jpg
ÉLÉGIES
1893

▪ I. "A mon âge, je sais, il faut rester tranquille,"
▪ II. "Je me demande encor – cette tête que j’ai ! –"
▪ III. "D’après ce que j’ai vu, d’après ce que je sais,"
▪ IV. "Notre union plutôt véhémente et brutale"
▪ V. "Incorrigible, toi. Mais c’est la destinée."
▪ VI. "J’ai dit ailleurs l’orgueil de la possession"
▪ VII. "Enfin c’est toi ! Laisse-moi rester dans tes bras ;"
▪ VIII. "Vrai, là, mais quel bourreau d’argent tu fais, petite !"
▪ IX. "Tu fais tant partie intégrante de moi-même,"
▪ X. "Dans le peu de défauts dont je suis incapable,"
▪ XI. "Bah ! (Ce n’est pas à vous que l’on parle, madame),"
▪ XII. "Certes il fut traversé traverseras-tu,"
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie