Paul Verlaine
(1844-1896)
VER.jpg
BONHEUR
1891

▪ I. "L'incroyable, l'unique horreur de pardonner,"
▪ II. "La vie est bien sévère"
▪ III. "Après la chose faite, après le coup porté,"
▪ IV. "De plus, cette ignorance de Vous !"
▪ V. "L’adultère, celui, du moins, codifié"
▪ VI. "Puis, déjà très anciens,"
▪ VII. "Maintenant, au gouffre du Bonheur !"
▪ VIII. "L'homme pauvre de cœur est-il si rare, en somme ?"
▪ IX. "Bon pauvre, ton vêtement est léger"
▪ X. "Le « sort » fantasque qui me gâte à sa manière"
▪ XI. "Prêtres de Jésus-Christ, la vérité vous garde."
▪ XII. "Guerrière, militaire et virile on tout point,"
▪ XIII. "Un projet de mon âge mûr"
▪ XIV. "Sois de bronze et de marbre et surtout sois de chair :"
▪ XV. "Mon ami, ma plus belle amitié, ma meilleure,"
▪ XVI. "Seigneur, vous m'avez laissé vivre"
▪ XVII. "Rompons ! Ce que j’ai dit, je ne le reprends pas."
▪ XVIII. "J’ai dit à l'esprit vain, à l'ostentation,"
▪ XIX. "La neige à travers la brume"
XX
▪ I. "Je voudrais, si ma vie était encore à faire,"
▪ II. "L’indulgence qui n’est pas de l’indifférence"
▪ III. "L’amitié, mais entre homme et femme elle est divine !"
▪ XXI. "O j'ai froid d'un froid de glace"
▪ XXII. "Un scrupule qui m'a l'air sot comme un péché"
▪ XXIII. "Après le départ des cloches"
▪ XIV. "L'ennui de vivre avec les gens et dans les choses"
▪ XV. "Vous m'avez demandé quelques vers sur « Amour »."
▪ XXVI. "Ces vers durent être faits,"
▪ XVII. "Or, tu n'es pas vaincu, sinon par le Seigneur,"
▪ XXVIII. "Les plus belles voix"
▪ XXIX. "L'autel bas s'orne de hautes mauves,"
▪ XXX. "L'amour de la Patrie est le premier amour"
▪ XXXI. "Immédiatement après le salut somptueux,"
▪ XXXII. "La cathédrale est majestueuse"
▪ XXXIII. "Voix de Gabriel"
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie